jocelyne robert

Un film coup de poing, de Jean-Paul Lilienfeld.   Magnifique, qui ne m'a pas quittée depuis que je l'ai vu en salle , à Paris.  À ne pas rater s'il débarque à Montréal ou quand il arrivera en DVD. 

Rien à voir avec "Entre les murs" ou autres "molassonneries".      

Isabelle Adjani y est non pas splendide mais ma-gis-tra-le.  Loin de tous les clichés démagogiques, ce film  montre non seulement la réalité des minorités en France mais porte aussi sur  la misogynie et sur l'utilisation des filles comme de vulgaires  instruments sexuels au service des garçons. 

Ravalée et traitée de "grosse vache" par ses élèves, une prof découvre un revolver dans les affaires de l'un deux.  Elle prend en otage sa classe et arrive ( enfin!)  à donner son cours à la pointe du revolver.   Prise au jeu, elle exige, pour libérer ses otages que le gouvernement instaure un "jour de la jupe" dans les collèges,  manière pour l'État d'affirmer qu'on peut mettre une jupe sans être une pute!   

Ça se passe dans une école de banlieue parisienne.  Ça aurait pu se passer ici au Québec, à Montréal-Nord ou ailleurs .   Je n'en dis pas plus .  Juste que c'est à voir.  ABSOLUMENT.

Publié dans : Arts et spectacles, Culture et Société, Féminisme, Femmes, Hommes, Humanisme
Avec les mots-clefs : , , , , , , ,

0 commentaire

 

 

 

Laissez un commentaire