jocelyne robert

Il y  aurait six archétypes d’amoureux.  Ludus, Mania, Éros, Agapê, Storge et Pragma.

Ludus pour l’amour ludique.  C’est celui ou celle qui se confirme son pouvoir de séduction par les flirts et  conquêtes. Besoin de nouveauté : nouvelles odeurs, nouveau grain de peau, nouveau regard… Les narcissiques …
 
Mania.  L’amour possessif. Jaloux. C’est celui ou celle qui tombe malade et imagine les pires infidélités dès que le partenaire ne lui accorde pas un maximum d’attention. Les dépendants affectifs sont souvent des amoureux de ce type.

 

Pragma L’amour pragmatique évidemment.  L’amour raisonnable. Vous savez le mariage de raison… Les sentiments ont moins d’importance et comptent moins que les avantages de la relation et des projets d’avenir.

Éros Celui-là est mieux connu. C'est l’amour romantique. Passion, attirance, volupté et intensité dominent. L’harmonie sexuelle et le lien érotiques comptent par dessus tout.

Agapê C'est l'amour altruiste . La relation se fonde sur l’abnégation. Le bien-être de l’autre prévaut sur le sien. On voudrait souffrir à la place de l’autre. Amour parfois sacrificiel.

Storge Avec lui, l'amour est amical. Le sentiment résulte souvent du partage de goûts et intérêts communs. C’est l'amour qui a pris racine dans l’amitié et qui continue de fleurir dans l'amitié. Ces amoureux se disputent peu et leur relation est fondée sur la confiance.

Bien sûr, on est rarement un pur Ludus ou une Agapê intégrale. La plupart du temps, 2 ou trois profils dominent notre cartographie amoureuse alors que les 2 ou trois autres l'assaisonnent un tantinet. Moi par exemple je suis une solide combinaison de Éros, Storge et Mania … poivrée de Ludus et d'Agapê.

Et vous? Ils seraient où et comment vos ovales amoureux sur cette figure? 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
C’est le sociologue John Alan Lee qui a répertorié ces archétypes amoureux dans les années 70
Pin It
Publié dans : Amour, Billet d'humeur ou d'humour, Couple, Érotisme, Mythes
Avec les mots-clefs : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

6 commentaires

  • Commentaire de Jocelyne Robert — 4 mars 2012 à 7 h 55 min

    Josée, oui Eros peut avoir des passages à vide et je crois bien que tous les couples qui durent passent par là. Ceci étant, cela peut miner le lien amoureux dans la mesure où la situation perdure et , bien sûr, selon le degré de souffrance que cette carence impose au couple ou à l’un des partenaires du couple. Je ne sais pas depuis combien de temps dure cete difficulté mais votre commentaire me dit qu’il faudrait penser à conslulter…

  • Commentaire de Josee — 4 mars 2012 à 7 h 32 min

    Est-ce que cela est possible que l’amour de mon amoureux soit absent ou presque de Éros? Fatigue extrême qui ne récupère plus puisqu’il travaille trop d’heures par jour, dépression non-guérie? Est-ce que l’amour peut être vrai et durer malgré tout? Si oui, moi qui suis très attirée par lui physiquement et très, très amoureuse, que faire? Est-ce une relation possible? Y a-t-il un remède possible et peut-on vivre sans que notre partie Éros soit satisfaite? Ainsi j’occupe mes pensées lors de mes nombreuses nuits blanches ces temps-ci…

  • Commentaire de Renée — 3 mars 2012 à 17 h 41 min

    Mon profil amoureux. Vue de profil comme une prisonnière. J’essaie de me voir aussi de face et de dos. Ça donne des visions différentes au paysage amoureux. Relations de cinq ans à des âges « tardifs ».
    Éros de la nouveauté, de l’attirance,
    Mania de l’interdépendance et du quotidien de la retraite.
    Agapae de l’aidant naturel qui aida l’oiseau à la patte cassée
    Youkali

  • Commentaire de Mario Bellavance — 3 mars 2012 à 8 h 33 min

    Une fois, lorsque je faisais des évaluations de maisons, j’entre chez un couple. Lui paraplégique, elle bien portante. Je fais mon travail et avant de quitter, je leur demande : Vous êtes-vous connus avant que tu deviennes paraplégique ou après? Ils me racontent que pour la période des Fêtes, il avait été transféré de son centre de réadaptation vers un CHSLD. Habituée à voir des personnes âgées, elle tomba sous son charme… Je lui dis qu’elle avait le visage de l’Amour, qu’elle témoignait de cette sorte d’amour que les femmes sont très souvent capables. Pour utiliser votre nomenclature, je décrirais l’amour chez ce couple comme un amour Agapê, teinté d’Éros et de Storge et d’une pincée de Ludus et de Pragma.
    Personnellement, j’ai connu le grand Amour, l’Éros… J’ai aussi connu des amours Ludus, Storge… J’irais jusqu’à dire Mania bien que cela n’ait pas bonne presse… Afin de pondérer, j’ajouterais Agapê pour décrire la fois où j’assistai ma compagne durant une convalescence… Et maintenant? Le désert. Ma mère qui a vécu un seul Amour comme cela était la norme dans le temps et qui est veuve depuis près de 45 ans m’a dit : « Tu sais, ce n’est pas bon de trop aimer. Après, on se punit… » Un amour Storge teinté Ludus s’est bien présenté à elle mais elle l’a refusé. Avec tout cet héritage personnel et familial, faut-il s’étonner de ce qui m’arrive? Aux prises avec des problèmes professionnels, je me dis que sans l’avouer, il y aura toujours un peu de Pragma en Amour et qu’une personne qui connaît des difficultés de parcours n’accueillera ni Ludus ni Agapê sans qu’Éros ne se manifeste fortement!!!

  • Commentaire de Jocelyne Robert — 3 mars 2012 à 9 h 55 min

    Mario, votre commentaire se lit comme une courte nouvelle… Merci de ce partage.
    Par ailleurs, c’est vrai que Mania a mauvais presse. Mais pour ma part, je ne crois pas trop en une relation complètement dépourvu de Mania.
    Un peu de jalousie est un assaisonnement passionnel, trop est une arme de destruction massive .

  • Commentaire de femme_progressiste — 2 mars 2012 à 14 h 40 min

    J’aime bien le concept de Storge. Ajoutez une bonne portion d’Eros et une tasse d’Agapê…

    Ça fait 8 ans que je suis avec celui qui est maintenant mon mari et on ne s’est jamais disputés. Un ou deux «time out» tout au plus.

    J’ai la chance d’avoir quelque chose qui est hélas trop rare : un mari démonstratif, romantique et affectueux.

    La seule fausse note : nous avons tous deux d’assez gros problèmes de santé. On se soutient à tour de rôle.

Laissez un commentaire