jocelyne robert

Lawrence Kohlberg a développé une solide théorie du développement moral de l’individu. En soumettant ses sujets à des dilemmes, sous forme de petites histoires, il en vint à dégager six stades successifs de jugement moral.

Le  Dilemme moral de Heinz est un exemple classique de dilemme posé par Kohlberg à ses sujets:

La femme de Heinz est très malade. Elle peut mourir d’un instant à l’autre si elle
 ne prend pas un médicament X. Celui-ci est hors de prix et Heinz ne peut le payer. Il se rend néanmoins chez le pharmacien et lui demande le médicament, ne fût-ce qu’à crédit. Le pharmacien refuse.
Que devrait faire Heinz ? Laisser mourir sa femme ou voler le médicament ?



Ce qui intéresse les pédagogues n’est pas tant la réponse que la structure du raisonnement y ayant mené. Avant d’aller plus loin, que répondez-vous au dilemme de Heinz?  Et surtout pourquoi ? Vous verrez, plus loin, qu'on peut choisir une même issue pour des raisons complètement différentes qui révèlent les fondements du jugement moral.

 

Quels sont ces stades de jugement moral?

Les deux premiers stades, préconventionnels, prennent place avant que l’individu ne prenne conscience des conventions sociales.

Stade 1 : Égocentrisme  C’est l’évitement de la punition. Heinz doit laisser mourir sa femme pour ne pas aller en prison / Heinz doit  laisser mourir sa femme parce que sinon Dieu le punirait d’avoir volé. 

Stade 2 : Intérêt personnel  « Je dois bien agir car il y a des récompenses à la clé." Heinz doit voler car sa femme l'aimera davantage par la suite /  Heinz ne doit pas voler car c'est trop terrible d'être envoyé en prison par le juge

Les stades conventionnels.

Stade 3 Conformité au clan  "Que va-t-on penser de moi ?"  Besoin de satisfaire aux attentes des membres de son groupe
Heinz doit voler car il passera pour un sans cœur / Heinz ne doit pas voler car sa femme aurait trop honte de lui

Stade 4  La loi et l'ordre   Respect des conventions sociales et souci du bien commun.
Heinz ne doit pas voler car c'est interdit par la loi. Un bon citoyen respecte la loi. Point barre /  Heinz doit voler car les tribunaux ne condamnent pas le vol s'il est justifié par assistance à personne en danger.

Les Stades post-conventionnels se situent au-delà des balises d’une société donnée.

Stade 5  Souci des autres  Sentiment d’avoir un engagement contractuel, librement consenti, envers chaque personne de son entourage. Recherche du consensus.  

Le jugement se fonde sur sa propre évaluation des valeurs morales : enfreindre une loi est possible si on la juge mauvaise. À l'inverse, on peut condamner moralement des activités autorisées par la loi.

Stade 6  Principes éthiques universels  Des principes  moraux universels influencent les jugements quant au bien et au mal. Lois et accords sociaux ont une certaine validité. Mais, s’ils entrent en conflit avec ses principes humanistes (égalité, dignité humaine, intégrité, consentement, non-violence… ), l’individu respectera plutôt ces derniers qu’il considère comme une exigence supérieure.

Plus tard dans sa vie, Kolhberg a aussi décrit un stade 7, le désignant comme un stade méta-éthique. Le sujet devient capable de problématiser toute action ou intention en se demandant pourquoi celle-ci pourrait être morale.

Et puis encore…

1. Le processus du développement du jugement moral se développe par étapes successives qui ne peuvent être devancées ou escamotés
2. On ne peut régresser à un stade antérieur (sauf en cas de dégénérescence telle par exemple la maladie d'Alzheimer).
3. Le processus est intégratif : une personne ayant acquis un stade est à même de comprendre les raisonnements des individus de tous les stades inférieurs
4. Et transculturel : dans toutes les cultures, le développement moral suit les mêmes étapes.

Selon Kolhberg, la plupart des enfants possèderaient une moralité préconventionnelle ( stades 1 et 2 et la majorité des adultes une moralité conventionnelle (stades 3 et 4). Seulement 20 à 25 % des adultes atteindraient le niveau postconventionnel (5 et 6).  En témoigne, la défense de nombreux tortionnaires nazis qui a consisté à dire qu'on agit de manière morale quand on respecte la loi et qu’on obéit aux ordres de ses supérieurs. Voilà un raisonnement typique de nivau conventionnel. La personne se croit "justifiée" dès lors qu’elle respecte la  loi et l’ordre. Elle est incapable de former son propre jugement.

Il existe des variables du dilemme de Heinz. On s’est rendu compte par exemple, qu’il est plus aisé de juger moral le vol d'un médicament pour sauver sa femme que pour sauver sa voisine. On observe aussi une différence entre les jugements émis à propos de situations fictives et les jugements émis à propos de situations réelles.

La théorie de Kolhberg est d'une grande utilité en éducation. Un adolescent  dont le développement moral est de stade 3 saisira difficilement le discours de son prof si celui-ci lui sert  des arguments de stade 5. Par contre, s’il n’a pas stagné, il peut comprendre des éléments de discours de stade 4 et cheminer.  Par ailleurs, une personne qui a atteint un niveau 6 peut très bien ajuster son argumentaire selon qu’elle s’adresse à une personne ou à un groupe de personnes qu’elle croit être de stade 1 2 3 4 5 ou 6.

Je vous laisse le soin de d’identifier à quels niveaux de développement moral se placent la plupart des arguments des chefs politiques qui se présentent à la direction du Québec…

Ce billet a également été publié dans le Huffington Post Québec 

 

Pin It
Publié dans : Culture et Société, Éducation, Médias et Actualités, Politique, Valeurs
Avec les mots-clefs : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

9 commentaires

  • Commentaire de Stéphanie ..... — 12 août 2013 à 3 h 44 min

    Par vagues …. Oui je pense par vagues océanes …… Et alors une vague pose là ma pensée semblable à un coquillage à mon oreille …. et j’écoute : Oui voila au fond je crois qu’à l’origine de la conscience il n’y a pas l’égocentrisme mais la compassion parceque je crois en cela que la compassion est la substance même des êtres au plus profond de soi parceque la compassion est semblable au sang , ce sang rouge Là ! qui coule semblable au cœur de lave de la terre , la terre d’il y a si longtemps , ce cœur rouge , le sang même de la terre , voila la compassion premiére et cette sensation est tellement archaïque qu’elle date d’avant la conscience de l’éspéce , elle est le cœur de l’être . Voilà ce que je crois ce que je sens alors …..
    Bon , alors je ne comprend pas la pensée pyramidale

  • Commentaire de Stéphanie ..... — 12 août 2013 à 3 h 26 min

    J’y ai pensé à votre machin pyramidale …..
    Et je me suis dit : Ho! LALA! Tu (moi) es envahissante ! …..
    Tu tombes de la lune sur le blog de Madame Sexophone et tu envahis tout , quoi , c’est pas bien ! …….
    Et puis je me suis dit que vous étiez bien capable de me dire ….
    Alors voila ! cette pyramide ça m’énerve trop parce qu’au fond je crois que je ne pense pas comme ça ….. Oui , en fait c’est très rationnel comme système , très ordonné …. Et puis moi je suis dans la logique floue avec des vagues de pensées fluctuantes qui me baignent l’âme et tout se mélange en moi ….. Alors bien sûr je ne sais pas pour les autres mais moi je ne pense pas comme çà ! ….. Je ne pense pas en pyramide …… Moi je pense en sensations voilà ! Oui ! je pense à travers ma peau et tout mon corps est à fleurs de peau , comme çà ! plein de sang-océan …. Bon en fait je ne comprend pas la pensée pyramidale parce que je pense par flots par nappes de pensées océanes qui déférlent en moi et me submergent et me noient et j’y nage enfin et alors voilà ! Je pense aussi mais autrement …..
    Bon , si c’est trop mes commentaires bien sûr vous pouvez ne pas les publier , ne vous en faites pas , cela ne serait pas grave au fond .

  • Commentaire de Stéphanie ..... — 12 août 2013 à 3 h 12 min

    J’y ai pensé à votre machin Là ! pyramidale …. et je me suis dit quoi ? OH! LALA !!!! je suis envahiss

  • Commentaire de Jocelyne Robert — 5 septembre 2012 à 10 h 26 min

    La plupart des personnes trouvent Kolhberg très accessible … comparé à d’autres théroriciens. Et le développement de l’esprit éthique n’a rien à voir avec le « normal » et « l’anormal »

  • Commentaire de Renée — 4 septembre 2012 à 19 h 55 min

    Kohlberg…difficile à lire , à comprendre. Je n’ai pas les outils qu’il faut intellectuellement ou terminologiqument.
    « Six étapes correrspondant aux six étapes de maturation morale ».
    Deux gros mots: maturation et morale.
    Du normal à l’anormal
    Maturation,dans l’heure de la masturbation. De l’adolescence à la vieillesse.
    Vient une heure où on se souvient de la phrase
    Quand on ne sait plus quoi dire on parle du
    « Gros bon sens »
    Youk

  • Commentaire de Lise Roy — 3 septembre 2012 à 9 h 24 min

    Ouf! Ça porte vraiment à réflexion… mais je ne l’ai pas lu en pensant à la politique mais bien à la vie de tous les jours et les individus que nous croisons dans nos familles mêmes et nos loisirs, etc. Merci!

  • Commentaire de Isidore Wasungu — 3 septembre 2012 à 9 h 05 min

    Stade de jugement moral des chefs politiques québécois! Tiens, votre beau texte me rappelle ma lecture hier de quelques chapitres de « I have a dream » de Martin Luther King Jr.

  • Commentaire de Mario Bellavance — 2 septembre 2012 à 17 h 18 min

    Ton commentaire est vraiment intéressant Jocelyne. Il est exigeant d’y répondre… Qui est la femme pour le chef ou la chef? Le Québec, un sous-groupe d’électeurs? Retenant que ce soit le Québec et que les chefs soient dans leur ensemble loyaux envers celui-ci? De quoi le Québec peut-il mourir à court terme? Est-ce de la corruption, de la bureaucratie, de l’absence d’un arrangement politique ou constitutionnel? Laissons de côté la question de la corruption, car elle est sous autorité judiciaire. Choisissons d’abord la question de la bureaucratie chère à M. Legault. Ce dernier est prêt à tout pour que le Québec prenne sa pilule. Il promet des coupures de postes et les syndicats n’ont qu’à bien se tenir. Dans les arguments qui soutiennent la position de M. Legault, je vois la volonté de plaire à sa femme, en l’occurrence les électeurs, les électrices. J’y vois donc des arguments de niveau 2, d’ordre personnel. Par ailleurs, sur la question de la souveraineté, force est de reconnaître que Mme Marois est la seule chef politique susceptible de former le gouvernement qui soutient une argumentation de niveau 5. Cela se vérifie par la volonté de Mme Marois de chercher les consensus y compris par sa position lors du printemps dernier en soutien des étudiants et en opposition à la loi 78. Si nous analysons la position de M. Charest, nous remarquons que sa position a plafonné au niveau 4 le printemps dernier soit celle de la loi et l’ordre mais que de plus en plus elle se situe à des niveaux nettement inférieurs croyant par le fait même s’attirer un plus grand nombre d’électeurs et d’électrices. Aussi, la question est-elle comme dans toute forme de leadership, où se situe le Québec présentement? Je dirais que dans le contexte du changement et de notre évolution historique, nous sommes maintenant mûrs pour passer au stade 5 des solutions. Toute régression à des formes inférieures seraient grandement dommageable. L’élection de Mme Marois comme première ministre du Québec confirmera ou non mon analyse. En cela, je fais pleinement confiance au peuple québécois le 4 septembre prochain.

  • Commentaire de Yvan Bolduc — 2 septembre 2012 à 14 h 32 min

    Pour certains, je dirais au stade -1′ s’il existait…

Laissez un commentaire