jocelyne robert

  • Guy-A Lepage reproche aux "pas de vie" de le photographier achetant son papier-cul chez IGA. Heureux soit-il qu'on ne l'ait pas photographié en train de l'utiliser.  Sait-on jamais ce qui peut arriver aux célébrités qui vivent, forcément, dans des maisons de verre…?

    Tiger Wood doit avoir l'impression ces jours-ci que les journalistes et gens des médias (des vedettes à leur façon) de la planète sont tous des "pas de vie" pour lui coller aux fesses ainsi,  se régaler de ses triangles érotiques.
     
    Je suis toujours éberluée de voir comment cela excite le poil des jambes du monde de voir (d'envier? de condamner? de ne pas comprendre?  de comprendre?) les infidélités d'une star. Enfin…
     
    Peut-être au fond, sommes-nous tous les "pas de vie" ou les "trop de vie" de quelqu'un d'autre.
    Pin It
    Publié dans : Culture et Société, Médias et Actualités
    Avec les mots-clefs : , , , , ,
  • Comme d'autres, je suis profondément attristée par la mort de Gilles Carles.    Il y a plusieurs années, je lui avais demandé de l'interviewer  sur l'érotisme dans le cadre d'une émission que j'animais sur TVA (Des mots pour le dire).   Il s'était présenté au studio, à Trois-Rivières, avec Chloé.  Je me souviens de leur passage dans ces lieux comme d'un vent de fraîcheur et d'authenticité!  

    Je me souviens aussi de l'essentiel de son message:  "les hommes ont peur de l'érotisme. Lorsque dans un film, les jeux érotiques et de séduction  se prolongent,   ils décrochent.  Il faut que ça aboutisse!  Vite!   Le plaisir, la durée sont censurés…." 
     
    Par delà son immense héritage cinématographique et artistique, Il aura témoigné d'un lien érotique et amoureux qui traverse le temps, qui habite une histoire…   
    Pin It
    Publié dans : Arts et spectacles, Culture et Société, Érotisme et/ou Pornographie, Médias et Actualités, Sentiments et Émotions
    Avec les mots-clefs : , , , , , , ,
  • Novembre groggy

    parfum de Philippe 
    dans un lit d'amour 
    Pin It
    Publié dans : Billet d'humeur ou d'humour, Haiku
    Avec les mots-clefs : , , , ,
  • Extrait pris sur psychonet.fr

    Zoon+ est le premier "sensual toy" qui se commande à distance, grâce à une télécommande ou… via Internet !
    Vous êtes à Paris, et lui à New York… Pas de problème puisque cet objet est capable de créer une connexion érotique et sensuelle, sans frontières. Les amants se connectent et se laissent dériver sensuellement vers le plaisir, quelle que soit la distance qui les sépare. 

     

    Un simple clic suffit:  De véritables vibrations, à la fois douces et sensuelles stimulent alors les zones érogènes féminines, quelle que soit la distance qui sépare les complices en quête d'érotisme. Au bureau, à la maison, au restaurant ou à l’autre bout du monde, que l’on soit en solo, à deux ou plus si affinités, Zooner permet de maintenir un délicieux lien secret!
    _______

     
    Ça me dépasse un peu.  Et les fantasmes alors?  Et l'imaginaire?   Et les courriels doux érotiques?  Et les conversations interdites au téléphone? 
     
    Triste non…? Ou c'est moi qui n'est pas moderne?
     
    Oups j'oubliais:  ça n'est pas gratuit, 199 euros
    Pin It
    Publié dans : Érotisme et/ou Pornographie, Femmes, Sexualité et Sexologie
    Avec les mots-clefs : , , , , , , , ,
  • Ils sont trop mimi.  Et ils ont de bien joli poils.

     

    Ça change des torses lisses et brillantinés.
    Pin It
    Publié dans : Arts et spectacles, Billet d'humeur ou d'humour, Culture et Société, Médias et Actualités
    Avec les mots-clefs : , , ,
  • Bon.  Cela doit faire 100 fois que je le répète et cette fois-ci est la dernière. J'espère.

     
    Je n'ai JAMAIS  parlé d'hypersexualisation des jeunes. J'ai parlé de nos sociétés hypersexualisées, de la sexualisation de  l'espace public, de l'invasion porno, d'une dérive du modèle sexuel relationnel vers un modèle sexuel de consommation.  Dans un livre Le sexe en mal d'amour – De la révolution sexuelle à la régression érotique, un livre pour adultes, parlant des adultes et destiné aux adultes, publié en 2005,  j'ai écrit 3 ou 4 pages ( sur 230 ) sur l'impact de ce mercantilisme sexuel sur les jeunes.  
     
    Le journal La Presse avait alors publié un extrait de mon livre:  les 3 ou 4  pages en question. Ensuite, tout s'est emballé.  Les médias ont fait le reste. Tout le monde en parle m'a invitée, maintenant le cap dans la même direction.    Boule de neige…     Engouement démesuré qui ne s'est toujours pas démenti sur cette question des "jeunes hypersexualisés."  J'ai refusé des centaines de demandes de conférences sur la question.  Et des dizaines de demandes d'entrevues dans les médias  qui m'y auraient ramenée.
     
    Étrange…  J'avais écrit un essai, ponctué de passages érotiques, pour les adultes et on ne me parlait que des ados!!!    J'avais été ravie que La presse publie un extrait de mon livre.  Je l'ai regretté.   Cette piste d'envol a donné le ton. Tout mon propos a été dilué:  on a préféré y voir une dénonciation de la "perverse sexualité" des jeunes au lieu de se regarder le nombril d'adulte.   Je suis devenue meneuse de claques. Malgré moi. 
     
    Comme quoi, les grandes personnes sont parfois bizarres.  Plutôt que de retenir et de commenter un long  texte où il est question d'eux, ils se jettent,  comme des prisonniers sur une fenêtre ouverte, sur un entrefilet de ce texte qui leur permet d'éviter de se remettre en question.    
     
     

    Pin It
    Publié dans : Culture et Société, Éducation, Enfance et Adolescence, Médias et Actualités, Sexualité et Sexologie
    Avec les mots-clefs : , , , , , , , ,


  • Le haïku est érotique  parce qu'il suggère. Le haïku est un cercle à moitié ouvert par celle qui écrit.   À moitié fermé par celui qui lit …

     

    Pin It
    Publié dans : Billet d'humeur ou d'humour, Haiku
    Avec les mots-clefs : , , , ,
  • La grippe, la démence  crèvecoeurienne,  les complots, les vaccins, le virus H1n1, le virus de  peur, les tueries, les scandales financiers, ma sœur malade aux soins palliatifs, mon amie malade à l’hôpital, mon amoureux au bout du monde, moi seule devant mon lac quand je lève la tête, seule devant mon écran bleu quand je la baisse…

    Novembre est vraiment le mois le plus mortuaire des douze. 

    Oups!  Un trou dans les nuages, un coulis de soleil rose.  Je m’en vais me laver la tête dans les ions du matin. Et tant pis pour  mon écran bleu et ma page blanche. J’y reviendrai plus tard.     Le compte à rebours est commencé :  24 jours et je remets mon manuscrit.  Vais-je y arriver?  S’il n’y pas trop de trous dans les nuages et de coulis de soleil rose peut-être…

    Pin It
    Publié dans : Billet d'humeur ou d'humour, Culture et Société, Médias et Actualités
    Avec les mots-clefs : , , , , , , , , ,